Philosophie de l’habillement, ça vous parle ?


Nous connaissons toutes cette sensation bizarre, celle de ne pas être à l’aise dans nos fringues. Pourtant ces fringues, nous avons choisies, nous les avons achetées parce qu’on trouvait qu’elles nous allaient bien ?

Que toutes celles qui ont des vêtements avec encore des étiquettes dessus lèvent la main (Oui même toi, ça sert à rien de mentir). On a toute cette petite robe bien moulante, qu’on garde pour les grandes occasions (#MaisSiJeLaMetLeSoirDevantMonMiroirPourRegarderCommentElleMeVa). Mais en définitive on ne saute jamais le pas… Par peur de…Jugement ?

Pourtant, des nanas en cuissardes et en robes moulantes on en voit tous les jours hein ? Mais si, sur Instagram ! On les aime ces nanas, on aime leur look, on les admire, on les prend pour exemple #SalutKimK. On aimerait s’habiller comme elles, mais on n’ose pas.

Prenons le problème à l’envers, munissez vous d’une photo (Kim K ou autre) et demandez aux mecs de votre entourage ce qu’ils pensent de la tenue. Il y a de grandes chances pour qu’ils vous répondent “elle est bonne” (#BeaufAssumé) ou qu’ils trouvent que la tenue est sexy mais qu’elle lui va bien. Demandez leurs s’ils aimeraient voir leur copine porter ça, à part grosse exceptions, ils répondront “JAMAIS TU M’ENTENDS, JAMAIS !” (#ActeurStudio). Ne cherchez plus on a trouvé la source du problème. Le Fashion sexy, on lui dit oui sur papier glacé, ou dans l’intimité du doux foyer mais surtout pas en public. Et là, c’est un gros Gros GROS problème. A qui les femmes doivent-elles réellement s’identifier en 2017 ? A quoi doivent-t-elles ressembler. L’image de la mère nourricière a apparemment encore la côte. Le soucis, c’est que ce mythe en 2017, il existe plus.
Cette attitude ultra féminine assumée est bien présente dans les tendances, prenez Balmain, marque chouchou du moment, à chacun de ses défilés, ce sont des amazones qui montent sur le podium, des femmes qui assument ce qu’elles sont.

Résultat de recherche d'images pour "balmain 2017"

Il est normal de vouloir s’identifier à cette image, même si nous ne sommes pas une des sœurs Hadid ou Kardash, on veut, en 2017 pouvoir ressembler à cette femme forte, qui peut tout accomplir. Mais apparemment tout le monde n’est pas prêt à autant de changements.

Mais, comme la mode n’est que le reflet du monde, il y a évidement un contre exemple : l’ultra streetwear et le no genre. Vouloir lier les vestiaires féminin et masculin n’est pas une mauvaise chose, l’un influence l’autre depuis toujours. Mais en allant plus loin, on peut soulever une autre hypothèse : une volonté de gommer tout signe de féminité.

Gros dilemme donc : d’un côté des tenues ultra féminines et de l’autre du masculin féminin à outrance. Et le juste milieu, il est où ?

Résultat de recherche d'images pour "kim kardashian hoodie"

On est d’accord ça ne fonctionne pas (#J’aiNourrisDesFauvesAvantDeSortirDeChezMoi) ou (#KanyeNeSestPasCoupéLesOnglesDepuis3Mois).

Mais au fond, pourquoi devoir trouver un juste milieu ? On devrait (normalement) pouvoir porter à peu près ce que l’on veut maintenant. (Non ?)
A quoi bon avoir peur de choquer Jules ou Mamie, dans tous les cas il y aura toujours des gens pour râler, autant  faire comme bon vous semble.
Et si Jules ose vous engueuler par rapport à votre tenue, larguez le, il ne mérite que ça.

Article teinté d’un féminisme assumé (OUI !) La volonté n’est pas de lancer une révolution (Quoique ?), mais de poser les bonnes questions.

Et vous, qu’en pensez vous ?

Xo

promocarrie